Nouveaux trésors dans la presse digitalisée
Communiqué sur les périodiques du CIRA consultables en ligne

à l’initiative du

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES SUR L’ANARCHISME
CIRA – av. de Beaumont 24 – CH-1012 Lausanne - www.cira.ch - info @ cira.ch

Cinq collections de périodiques du CIRA sont consultables depuis le mois de janvier 2020 sur un site de la Bibliothèque nationale suisse :
https://www.e-newspaperarchives.ch/https://www.e-newspaperarchives.ch/

Il s’agit des titres suivants :

- Le Réveil anarchiste, Genève, 1900-1940, puis 1947-1960, plus de mille numéros
-  Le Réveil anarchiste, série clandestine ("Quelque part en Suisse"), 1940-1946
- Il Risveglio anarchico, Ginevra, 1900-1940, puis 1947-1960
- La Voix du Peuple, Lausanne puis Genève, 1906-1914
- Der Weckruf (1e série), Genf, 1903, trois numéros seulement.

C’est l’aboutissement d’un projet lancé par le CIRA il y a une dizaine d’années. La Bibliothèque nationale a co-financé la numérisation par un prestataire externe, mais n’avait pas alors de plateforme permettant de visualiser des journaux de grand format.
La Bibliothèque de Genève a contribué au projet en fournissant un volume en meilleur état que celui du CIRA.
Des collaborateurs du CIRA ont mis en forme la collection qui est consultable sur un ordinateur local, et l’ont ensuite transmise au site https://archivesautonomies.org/
https://archivesautonomies.org/
. Celui-ci donne accès au Réveil/Risveglio et à la Voix du Peuple en téléchargement, avec une présentation très détaillée, des notices sur les principaux rédacteurs et la transcription de nombreux articles. On peut aussi y consulter, parmi les journaux publiés en Suisse, le Bulletin de la Fédération jurassienne (1872-1878), L’Avant-Garde (1877-1878), Le Révolté (1879-1885), La Libre Fédération (Lausanne, 1915-1919).
Les titres mis en ligne sur le site de la Bibliothèque nationale constituent un très riche ensemble de sources pour l’histoire sociale et politique.

Le Réveil anarchiste/Il Risveglio anarchico, rédigé par Louis Bertoni, a inlassablement relayé, pendant près de cinquante ans, les campagnes de solidarité, les espoirs de changement social radical et les controverses qui animèrent le mouvement anarchiste et, au-delà de lui, la classe ouvrière. Il a couvert l’actualité locale et mondiale sur une période incluant deux guerres mondiales, deux crises économiques majeures, la montée du fascisme et les révolutions allemande, russe et espagnole. Enfin, il a publié des textes fondamentaux dans la construction des positions anarchistes. On y trouve les signatures de Pierre Kropotkine, Errico Malatesta, James Guillaume, pour n’en citer que quelques-unes.

La Voix du peuple, quant à elle, est l’organe de la trop méconnue Fédération des unions ouvrières de Suisse romande (FUOSR). Cette fédération a fait vivre pendant une dizaine d’années l’idéal syndicaliste révolutionnaire en Suisse romande. Son journal a suivi et soutenu de nombreuses grèves dans divers secteurs économiques, diffusé des informations alors inaccessibles sur le contrôle des naissances, publiés des textes importants pour le mouvement ouvrier suisse, comme la traduction française de La grève générale politique de Robert Grimm.Ces journaux étaient conservés par de rares bibliothèques. Un site dédié a finalement été créé par la Bibliothèque nationale suisse. La lecture y est confortable ; les usagères et usagers peuvent contribuer aux corrections du texte. Quelques rares numéros sont manquants, lorsque la collection d’origine était incomplète ou mal reliée.

On trouve sur la même plateforme Le Falot, mensuel valaisan publié par Clovis Pignat ; dans sa première période (1914-1919), le journal, dont la page 4 est en italien (Il Fanale), est proche des anarchistes, tandis qu’à sa reprise de 1925 à 1927 il s’est rapproché, comme son rédacteur, des syndicats de l’USS et du Parti socialiste.

Il existe en Suisse une autre plateforme pour les revues, https://www.e-periodica.ch/https://www.e-periodica.ch/ où la navigation est un peu moins aisée. On peut y consulter entre autres L’Exploitée (1907-1908) de Margarethe Faas-Hardegger ; étrangement, ce n’est pas une collection originale du journal qui a été scannée mais la réédition en volume, un peu fautive, par les éditions Noir de Genève en 1977.Les deux plateformes, où la recherche par mots-clés donne de bons résultats, ne cessent de s’enrichir. Espérons que la série zurichoise de Der Weckruf, conservée aux Archives sociales suisses à Zurich, viendra bientôt compléter la série genevoise. D’autres collections de journaux anarchistes en Suisse pourront être complétées petit à petit.Notons encore, la mise en ligne de L’En-Dehors (1922-1939) par la bibliothèque La Contemporaine (anciennement Bibliothèque de documentation et d’information contemporaine, BDIC), pour laquelle les collections du CIRA ont été sollicitées. https://frama.link/en-dehors.

D’autres journaux anarchistes consultables en ligne sont signalés sur le site LIDIAP https://www.bibliothekderfreien.de/lidiap/eng/index.htmlhttps://www.bibliothekderfreien.de/... qui ne cesse de s’enrichir.

Rappelons enfin que, s’il faut se réjouir de l’accroissement de l’offre numérique, rien ne remplace une visite à la bibliothèque : CIRA, avenue de Beaumont 24, 1012 Lausanne, ouvert du mardi au vendredi de 16 à 19 h. Pour plus d’informations : cira.ch/.

Lausanne, février 2020