logo article ou rubrique
BATELLI Corrado
Visites : 92 - Popularité :
9%
logo imprimer

Nous reprenons la rédaction des biographies de chacun des anarchistes italiens dont le nom se trouve sur la liste « Libertá o Morte » du camp d’Argelès sur Mer, dressée par la police politique italienne le 8 août 1939.
Cela s’inscrit dans le cadre de notre collaboration à la base de données sur le camp de concentration d’Argelès-sur-Mer, réalisée par Grégory TUBAN, de Perpignan : http://www.memorial-argeles.eu/fr/
Toutes les notices sont le fruit d’un travail de recherche en collaboration avec Tobia Imperato de Turin et Rolf Dupuy de Paris. La traduction et la rédaction sont réalisées par Jackie, giménologue.

BATELLI CORRADO

BATELLI Corrado, alias Conrado Batalla Farina [1] est né le 8/10/1888 à Florence, fils d’Emilio. Il est de sensibilité communiste et anarchiste. Il exerce le métier de matelot puis de vendeur ambulant. En service sur le paquebot italien « Guglielmo Nato » qui fait la liaison Naples-New-York il décide de s’expatrier en 1922. Il réside à New York et travaille comme serveur chez le baryton italien Guiseppe Danise, et dans le restaurant italien « des travailleurs ».

En 1937 il s’engage sur un paquebot direct pour le Havre, et de là il part en Espagne. Il possède un faux passeport espagnol sous l’identité de Conrado Batalla Farina. Il intègre le Bataillon Lincoln de la XVème Brigade Internationale. Il adhère au PCE en 1938. Présent dans le camp de démobilisation de Torelló, il est arrêté et expulsé du PCI [?] en même temps qu ’Ottorino Orlandini , accusé de provocation malveillante à l’égard du commandement communiste du camp.
En février 1939 il passe en France et se retrouve interné dans le camp d’Argelès sur Mer. Il fait partie du groupe anarchiste « Libertà o morte ». Il est ensuite transféré à Gurs (section D).
En octobre 1940 il fait une demande de vêtements chauds, de couvertures et de chaussures au Comité fédéral pour l’assistance syndicale.
Arrêté lors de son rapatriement en Italie le 26/11/1941, il est condamné à cinq ans d’assignation à Ventotene et libéré le 11/8/1943.
Àprès-guerre il travaille à Florence comme vendeur ambulant et par la suite il retourne aux USA.

Sources

Ilaria CANSELLA, Francesco CECCHETTI, Volontarie antifaiscisti toscani, le biografie, ISGREC, Arcidosso (Grosseto), 2011, p.52.

Source de la photo : Biblioteca digitale dell’Istituto per la Storia e le Memorie del ’900 Parri Emilia-Romagna http://parridigit.istitutoparri.eu/

Sur Orlandini voir une petite biographie sur notre site : [http://gimenologues.org/spip.php ?[article807

Notes :

[1OTTANELLI Fraser, Internationalism and the Shaping of National and Ethnic Identity : Italian American Anti-Fascist Volunteers in the Spanish Civil War, in Journal of American Ethnic History Fall 2007 Volume 27, Number 1 by the Board of Trustees of the University of Illinois, 2007, p. 30 (Voir la note 53).
[http://www.academia.edu/4131127/_Internationalism_and_the_Shapingof_National_and_Ethnic_Identity_Italian_American_Anti-Fascist_Volunteers_in_the_Spanish_Civil_War_,


Téléchargements Fichier à télécharger :
  • BATELLI Corrado
  • 19 ko / JPEG

Évènements à venir

Pas d’évènements à venir
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10